Logo Musique > Les logos des groupes et des artistes de musique

Pour parler du sigle, de la figure ou de la typographie qui illustre le nom d’artiste(s) musicien(s), nous utiliserons le terme de Logo Musique. Des l’avènement de la musique sous forme d’objet, c’est-à-dire en tant que disque, l’image s’est associée au son. Très tôt, la signature des groupes et des musiciens a pris la forme d’un logo musique destiné à figurer sur les pochettes d’album ou sur les supports de communication comme les flyers, les articles de journaux.

Nous parlons ici de logo musique sans aucunement omettre l’aspect anachronique d’une telle démarche. En effet, dès le moyen âge, les artistes disposaient de signatures graphiques. Par exemple, on pense à Hildegarde de Bingen qui réalisait de stupéfiantes calligraphies en plus de ses compositions. On doute qu’elle aurait parlé de logo.

La double fonction du logo musique

Le logo du musicien a un double rôle :

  1. Incarner l’univers créatif de l’artiste ou du groupe. Signifier, au sens propre, l’énergie et l’ambiance du disque, de la tournée ou de la musique en général.
  2. Avoir une efficacité esthétique et communicative : le logo doit être immédiatement identifiable et être particulièrement beau aux yeux du publique du genre de musique en question

Les trois catégories de logo musique

Il est possible de classer ce concept selon trois catégories

a) Le pur graphique

Le pur graphique ne comporte qu’un dessin ou symbole et point de texte. Ce dessin suffit à identifier le groupe ou l’artiste. On pense au logo des Rolling Stones ou au Love Symbole de Prince.

b) Le pur typographique

Le pur typographique est de loin le logo musique le plus répandu. L’identité du groupe est signifiée par le choix de la police d’écriture. Le plus souvent, ces polices (ou font) sont conçues spécialement à destination du groupe. Par exemple : le logo The Beatles, celui des rockeurs australiens d’ AC/DC ou le post-psychedélique logo des Doors.

c) Le logo ambivalent

Plus rare que les précédents, le logo musique ambivalent est composé d’un symbole graphique ainsi qu’une typographie identifiable. Les logos des Red Hot Chilly Peppers ou de Nine Inch Nails en sont de bons exemples. On peut, dans ce cas, parler de jeux typographiques : les lettres et le symbole dialoguent ensemble.

En tout état de cause, la seconde partie du vingtième siècle a vu le logo musique devenir un véritable outil de communication artistique et commercial. En cela, il représente tout à fait l’industrialisation des marchés culturels. Il incarne l’avènement de la pop musique comme marché planétaire massif. Les lèvres pulpeuses des Rolling Stones côtoient le sigle caractéristique du groupe suédois Abba. La signature crypto rock de Daft Punk répond au Bad rouge sang de Michael Jackson et au purple rain du Prince de Minneapolis.

Par Tamae Ikeda